Etienne Moutot

Photo du jour: Pouet in the sky

Pouet in the sky

De retour après un (long) moment d'absence..

Et de retour avec encore une photo le La Fanfarovis ! Le beau soleil fait ressortir le brillant des cuivres, qui semblent vraiment organisés n'importe comment, par terre avec ces jambes et pieds dans tous les sens.

De la musique et du soleil, que demander de plus ?

Photo du jour: Strong

Strong

Scène finale de la pièce In/Out Borders, par la Vieille Branche d'enscène.

Cette scène était constituée de nombreuses personnes dans cette lumière tamisée, chantant de lançant des paroles par ci par là. Et je l'ai trouvé exceptionnellement forte en émotions, bravo aux artistes ! Là où je suis content, c'est que je retrouve cette force dans cette photo, avec cette lumière, ce poing presque fermé, et surtout, ce regard en premier plan.

Photo du jour: Waiting

Waiting

Après une petite pause, on reprend les photos avec la dernière de la séance avec Anais !

L'ambiance de la rue est vraiment spéciale, surtout parce que les passants sont flous derrière elle.
C'est une photo en pause lente (6-8 secondes je crois), ce qui donne cet effet de flou sur tout ce qui bougeait. Anais a donc du rester totalement immobile pour être nette. Ce qui est loin d'être facile !

Je dois dire que j'ai rarement refait une même photo autant de fois avant d'en avoir une réussie. À chaque fois quelque chose n'allait pas: elle avait bougé, il n'y avait personne derrière, quelqu'un lui était passé devant.. Il a fallu être patient pour y arriver.

Photo du jour: I am here

I am here

Un portrait un peu différent de d'habitude, et très géométrique. Photo prise à la volée dans le musée des confluences, à Lyon.

Quand j'ai vu cette forme de lumière, presque triangulaire, je n'ai pas résisté à la prendre en photo. Mais ça ne fonctionnait pas très bien, la photo était un peu vide.. Jusqu'à ce que.. Quelqu'un passe par cette ouverture, créant alors une silhouette déformée dans ce triangle de lumière !
Je n'ai pas trop l'habitude de faire ce genre de photos "volées", un peu comme de la photo de rue (même si ce n'était pas dans la rue). Je suis souvent frustré de ne pas pouvoir maîtriser ce qui se passe, j'ai l'impression de ne jamais avoir assez de chance. Mais quand j'arrive à en faire une qui me plaît j'en suis d'autant plus content !

Photo du jour: Gris et blanc

Blanc-gris

Agathe, le regard perdus dans les arbres.. (probablement parce que je lui avait demandé de regarder par là pour la photo, mais la photo a plus de poésie si on imagine que c'est naturel !)

C'est une des rares photo où je n'arrive pas à savoir exactement ce qui me plaît dedans.. mais elle me plaît beaucoup !
C'est peut être juste plein de petites choses. Son air penseur, les doux dégradés de gris sur son visage, la textures des arbres en premier plan et en arrières-plan, les contrastes et les formes que créent les ombres et les lumières, ..
Bon, peut être que je sais, en fait. Mais ce sont plutôt plein de petites raisons décousues plutôt qu'une logique bien claire comme d'habitude.

Photo du jour: Ruelle

Ruelle

On retrouve Anaïs avec un pose presque identique à celle d'il y a trois jours.. Mais avec un peu plus de lumière ! (On va finir par croire qu'elle n'aime pas montrer son visage.)

Les tons oranges et rouges de la ruelle vont bien avec sa tenue, et les quelques points rouges en arrière-plan rappellent exactement la couleur de son tee-shirt.

La lumière qui se reflète sur les pavés mouillés par la pluie donnent un arrière-plan très sympa, avec des lignes nettes qui s'effacent progressivement avec le flou. Même si c'était une journée nuageuse l'étroitesse de la ruelle crée un espèce de puis de lumière, qui donne l'impression d'avoir un ciel ensoleillé !

Photo du jour: AAAAAAAAAAAAAAAH

Le titre résume pas mal cette photo. C'est peut être ma photo préférée des interQ à Lyon !

Prise dans la foule d'un concert, elle exprime très bien l'ambiance qui régnait à ce moment là, et qui a duré pendant tous les concerts ce soir là. Ce deux là qui se regardent en hurlant, sans réelle raison. Ils ont juste l'air tellement heureux.

Prenez juste le temps de regarder cette photo, elle résume bien mieux l'ambiance du moment que tout ce que je puisse écrire.

Photo du jour: Délicatesse aride

Délicatesse aride

On reste dans les portraits avec le premier de ma séance avec Agathe. Celle-ci a été prise sur le vif, alors qu'elle se recoiffait on dirait.

J'adore la serre aride du parc de la tête d'or à Lyon, le plafond transparent et la couleur ocre du sol et des murs donnent une lumière assez unique. Ça rend les photos très lumineuses et avec des couleurs chaudes très chouettes. Encore mieux, quelle que soit la météo il y fait toujours chaud !
Comme c'est une serre, on a aussi plein de plantes à mettre dans l'arrière plan ! Et puisque ce sont des plantes de milieux désertiques ça donne des fonds plus inhabituels que la végétation de d'habitude.

Ajoutez à ça un modèle avec qui j'ai passé une séance vraiment sympa (et productive !), et on obtient une photo avec une ambiance que j'adore !

Photo du jour: Silhouette

Silhouette

Bien que ça ne soit pas forcément évident au premier regard, ceci est une autre photo de la séance avec Anaïs !

Prise dans une traboule du vieux Lyon, la porte ouverte dessine la silhouette du modèle en une ombre chinoise quasi parfaite.

Un couloir aussi sombre n'est pas évident à prendre en photo, il faut choisir ce qui sera correctement exposé, il y a trop de contrastes pour que tout soit visible. Soit on expose bien l'intérieur, mais l'extérieur devient blanc, "cramé". Soit on expose correctement l'extérieur, comme ici, mais on perd alors tous les détails du modèle, sauf.. Sa silhouette.
Le sujet n'est donc plus ce qui est correctement exposé, mais justement ce qui ne l'est pas. C'est uniquement la composition et la nature de la forme (un silhouette humaine) qui en font le sujet principal de la photo.

Photo du jour: Percée

Percé

En attendant la suite des portraits, retour en Finlande ! Cette photo est bien moins forte visuellement que d'autres que j'ai pu faire, je trouve qu'elle compense en invitant à réfléchir.

La végétation semblent s'écarter d'elle même pour laisser la place à cette antenne dans le ciel. D'ailleurs, elle présente beaucoup de similarités avec les arbres. Ils sont tous droits, verticaux et hauts. Sauf que les arbres sont dans du fouillis visuel, rien n'attire vraiment le regard à cause des feuilles qui créent beaucoup de contraste partout. L'antenne est seule au contraire, et très discernable. Elle attire inévitablement l'œil par sa simplicité, qui est renforcée par ce cercle de ciel bleu qui l'entoure.

Mais est-ce toujours le plus simple qui est le plus intéressant ?